© 2016 NEWSODN Compagnia di Maria Nostra Signora
  • Lundi, 16 Juillet 2018
  • Notre-Dame du Mont Carmel

Éditorial

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de lire le texte de Carlos, un élève de treize ans, qui a obtenu le prix éditorial au concours des meilleurs courts récits de jeunes de sa Province.

Juillet 2013 | Lestonnac ODN

Beatriz Acosta Mesa, odn (Roma, Italia)

Il disait: “mes expériences, ce que je vis, j’aime les mettre par écrit, j’aime ne pas les oublier, j’aime l’idée que l’éternité ne les effacera pas… car finalement, tout ce qui est écrit est un privilège puisqu’on ne l’oubliera plus, on ne le perdra plus”.

Nous vivons entourés d’un tel volume de nouvelles négatives, qu’il pourrait sembler que là se trouve l’unique réalité qui existe ; et nous ne voyons pas que la vie possède aussi un autre visage, celui de ceux qui parcourent leur chemin avec des rêves et des désirs, en se dépassant, et en faisant qu’ils deviennent réalité. Ce sont des personnes qui tendent la main et nous obligent à nous souvenir qu’il y a toujours une raison d’espérer.

En tenant compte que la parole écrite tend à rester, et à faire connaître le travail et les expériences d’autres personnes qui sont le fruit de leur pensée et de leur activité, elle nous fait grandir, nous rend plus humbles, nous humanise et nous enseigne.

Partager ce qui est important pour nous, ce qui nous bouge, ce qui nous touche profondément… est un exercice d’enrichissement et de soutien mutuels, une possibilité de plus pour savourer le côté positif du quotidien et pour remercier pour l’effort du travail bien fait. Car, finalement, écrire sur la vie, avec un regard rempli d’espoir, est un cadeau, un acte généreux de don de soi, une façon d’apporter notre petite contribution à l’Histoire devenue parole.
 

Éditorial

Inscrivez-vous à NewsODN

Bulletin bimensuel de l'Ordre de la Compagnie Notre Dame